L’agapèthérapie

640x522UNE MÉDECINE DE L’ÂME ET DU CŒUR

IL EXISTE UNE FORME DE THÉRAPIE essentiellement basée sur la dimension spirituelle de la personne. Cette approche suscite présentement beaucoup d’intérêt si l’on en juge par le nombre croissant de centres qui la pratiquent, je veux parler de l’agapèthérapie. J’ai déjà écrit deux volumes sur le sujet: Guérir par la foi, l’amour, la prière (Médiaspaul) et Que faire quand la souffrance et la maladie frappent à notre porte? (Anne Sigier/Médiaspaul). Le lecteur qui veut en savoir davantage pourra s’y référer avec profit. Il y verra comment, avec l’agapèthérapie, beaucoup de maladies physiques et psychologiques disparaissent à la suite de la guérison de l’âme et du cœur. En faisant la paix avec soi-même, en guérissant les blessures intérieures, cela crée un «terrain» très favorable à la guérison. Et pour cause !

 


DEVANT LE VIDE SPIRITUEL et la froideur de la médecine, l’agapèthérapie propose une vision humanisante de la personne : « Guérir parfois, soulager souvent, réconforter toujours ». L’agapèthérapie se révèle incomparable pour aider la personne à gérer les émotions négatives, le stress de la vie, les craintes, les inquiétudes, les peurs, l’angoisse, les désespoirs. L’agapèthérapie vise essentiellement à pacifier la personne, à guérir ses blessures intérieures, à harmoniser les contraires, à « apprivoiser son ombre». On constate que beaucoup de maladies physiques et psychologiques disparaissent à la suite de la guérison du cœur. En faisant la paix avec soi-même, en guérissant les blessures intérieures, cela crée un « terrain » très favorable à la guérison.

L’agapèthérapie repose sur les propriétés éminemment curatives de la foi, de l’amour, de la prière. Ces trois dimensions forment comme le trépied de cette approche. Rappelons que nous situons ici sur un terrain solide, car la valeur thérapeutique de ces trois pratiques a fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques.

          Jean-Paul Simard, L’autre voie de guérison, Montréal, Éditions Le jour, p. 156.)

 


POUR EN SAVOIR PLUS :
http://mediaspaul.qc.ca/catalogue/guerir-par-la-foi-lamour-la-priere-903

http://jeanpaulsimard.com/index.php/sample-page/que-faire-quand-la-souffrance-et-la-maladie-frappent-a-notre-porte/

 


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à mon BLOGUE… et au besoin partagez-le…
(Abonnez-vous au bas de la page …)

colombe


3 thoughts on “L’agapèthérapie

  1. Bien sûr, le terme grec agapê se traduit de manière générale par tendresse. Avec tout ce que ce terme peut susciter de richesse des relations humaines. La guérison du cœur passe inévitablement par le réconfort de l’écoute, du regard amical, de la main chaleureuse, du bras offert, de la connexion à un autre cœur. Du partage, ce don mutuel où personne ne reçoit moins que ce qu’il donne. Deux citations me viennent à l’esprit. La première est anonyme : L’amour est une coupe débordante qui se remplit à mesure qu’on y boit. La seconde de l’auteur d’On ne voit bien qu’avec le cœur : Il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines.

Laisser un commentaire