QUAND JE MARCHE TOUT MARCHE…

La sagesse de la marche

QUI N’AVANCE PAS RECULE ! Dans «Alice au Pays des Merveilles», la reine donne à l’héroïne ce conseil: «Tu dois courir le plus vite possible pour rester au même endroit. Si tu veux aller ailleurs, tu dois courir au moins deux fois plus vite que cela!» Il n’y a pas d’évolution sans mouvement. Sans mouvement la vie n’est que léthargie, voire régression. En ce domaine la stagnation est mortelle. La marche est une façon de s’accrocher à l’existence, de se prouver à soi-même qu’on est vivant. C’est d’ailleurs ce qui m’incite moi-même à marcher.

 


 QUAND ARRIVE LA BELLE SAISON, je sens en moi comme un appel irrésistible à sortir de chez moi et à marcher. Je me sens un peu comme les animaux de la ferme qui ont hiverné à l’intérieur des étables. Des fourmis dans les jambes. La sève de vie qui se remet à circuler. S’ajoute à cela le goût de marcher et de méditer, deux activités qui vont tellement bien ensemble. Je l’ai fait à plusieurs reprises dans ma vie. Quelle sensation !

C’est au cours de mes marches solitaires dans la nature, calme et hospitalière, que j’ai compris son importance dans mon accomplissement personnel. On dit que Goethe, un jour, ébloui par la beauté de la campagne suisse, s’écria : «Marche et tu deviendras meilleur!» «Quand je marche, tout marche!», me confiait un jour quelqu’un. Combien de fois, ai-je moi-même expérimenté le pouvoir de métamorphose de la marche dans la nature !

Mon plus lointain souvenir remonte à mon adolescence. Je me souviens d’être parti un beau matin d’été, entre deux rangées d’arbres, la jeunesse au cœur, mon petit baluchon de rêve et l’appel de l’infini. Il y avait en moi un tel sentiment d’espérance et de bonheur que je crois avoir éprouvé pour la première fois l’émotion spirituelle. C’était l’un de ces moments d’une rare intensité, qui ouvre à des niveaux de conscience insoupçonnés. Et pour cause!

«C’est en poète que l’homme habite cette terre», écrit Friedrich Hölderlin. En accordant son rythme à celui de la nature, nous entrons dans un processus qui favorise le «dynamisme» mental et physique, car nous puisons à la source même où tout se renouvelle et se perpétue. Cette manière de vivre permet d’accéder au calme et à la sérénité. Vivre ainsi confère à la vie un sens nouveau. À l’instar de Nietzsche, nous pouvons nous interroger : «Qu’est-ce que la beauté sinon le reflet aperçu par nous d’une joie extraordinaire de la nature, parce qu’une nouvelle et féconde possibilité de vie vient d’être découverte?» La nature devient ainsi une puissante consolatrice, apportant chaque fois à la personne de nouvelles espérances.

Tout paysage comporte une part humaine et une part d’éternité. Nous prenons conscience que la nature n’est pas seulement une entité matérielle, mais qu’elle recèle des trésors de sens. Elle nous autorise, par exemple, à se dire : «Devant tant de lumière et de beauté, comment peut-on parier sur le non-sens de la vie?» Ou encore : «Comment peut-on croire en l’absurdité de l’existence?» Je ne connais pas de meilleur antidote aux sentiments d’angoisse et d’absurdité. Dans les moments de grandes lassitudes, la nature est toujours là pour nous ouvrir son réservoir de sérénité. Chaque fois, elle nous gratifie de son immense prodigalité et nous fait comprendre jusqu’à quel point, dans la vie, «tout est grâce».

Et cette grâce réside d’abord dans le courage d’être qu’elle communique généreusement. Combien de fois la vie ressemble à un pari sur le destin ! Elle semble alors nous dire : «Marche même si tu ne laisses pas de trace.» Comme le marcheur dans le sable du désert dont les pas sont effacés par le vent. Pas de traces derrière soi, pas de chemin tracé devant. Une marche où chaque pas est à inventer. Une marche où «l’important, comme dit la sagesse tibétaine, est de marcher selon la longueur de ses pas.»

Jean-Paul Simard

http://jeanpaulsimard.com/index.php/sample-page/pelerinage-aux-sources-de-la-vie/


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous… Partagez l’article au besoin…
(Abonnez-vous au bas de la page en laissant votre adresse courriel qui demeura strictement CONFIDENTIELLE)

 

Laisser un commentaire