Pensées

 

5575-champ-de-coquelicots-WallFizz

 

«Un voyage au bout de la nuit et au bout de la vie. Une odyssée intime dans le dédale de la souffrance, de la maladie. Un purgatoire contemporain, quotidien, qui est le propre de la condition humaine.» (Françoise Hardy, Un cadeau du ciel, 2016)


«Chaque cœur a ses chagrins que le monde ne connaît pas, et souvent nous jugeons qu’un homme est froid alors qu’il est seulement triste.» (Longfellow)


IL Y A CINQ CHOSES QU’ON NE PEUT PAS CHANGER

Il y a une souffrance fondamentale et nécessaire que nous ne réussirons jamais à éviter. Celle qui provient d’un monde imprévisible, instable et parfois inquiétant. Il faut accepter de ne pas pouvoir tout contrôler dans la vie. On dit qu’il y a cinq choses qu’on ne peut pas changer: les imprévus, l’injustice, la souffrance, sa stature (physique), la mort.


AIMER OU ÊTRE CHOISI?
Jacques Salomé se pose ainsi la question : «Qu’est-ce que nous demandons le plus?» Il répond : «D’être aimés? Non, d’être choisis! Nous demandons à l’autre de faire la preuve qu’il sera au service de notre blessure la plus profonde[1].» Quand nous souffrons seuls, nous supportons une double souffrance : celle du malheur que nous vivons et celle de l’absence de l’autre pour être témoin de ce malheur ou pour devenir le confident de notre souffrance.
[1] Jacques Salomé. Jamais seuls ensemble, Les Éditions de l’Homme, 2002, p.9.


CONNAISSEZ-VOUS LES 7 PÉCHÉS CAPITAUX SELON GANDHI?
L’argent sans travail
La politique sans principes
Le savoir sans conscience
Le savoir sans âme
La science sans humanité
La religion sans sacrifices
Le commerce sans morale


Ah! l’amourrrrr…
Honoré de Balzac a dit que «l’amitié d’une femme est de beaucoup supérieure à leur amour.»
«Rien ne révèle autant un être que la femme que nous choisissons.»
«L’amitié chez la femme est voisine de l’amour.» (Thomas Moore, poète irlandais)
«Les femmes sont faites pour être aimées, non pour être comprises.» (Oscar Wilde).


CONNAISSEZ-VOUS L’AMOUR AGAPÈ?…
Jacques Salomé donne cette magnifique définition de l’amour agapè : «C’est un amour dans lequel il n’y a pas de désir physique, comme le désir de faire l’amour. C’est un amour de bienveillance, de reconnaissance et de l’acceptation de l’autre tel qu’il est. C’est une sorte d’amour gratuit, à sens unique, dans lequel on se sent capable d’accueillir l’autre sans jugement et sans avoir besoin d’être accueilli par lui. Cet amour-là nous fait toucher au divin en nous, il nous permet de pouvoir aimer, même ceux qui ne nous aiment pas…»


JE PEUX TOUT. Sentir que l’esprit peut tout! Il veille en moi et sur moi. Mon esprit m’empêche d’être malade, ou seulement fatiguée. Je ne mange guère, je dors à peine. J’ai eu de grands biens : disparus. Je fus très entourée : je suis seule. J’ai tout perdu, mais quand tout a été perdu, l’esprit perd ses chaînes. JE SENS EN MOI LA VIE INFINIE ET IMMORTELLE DE L’ESPRIT. (Anna Pegova, celle qui a créé des traitements de beauté, a écrit ce texte alors qu’elle avait quatre-vingt-douze ans.)


 «IL Y A DES MOMENTS, comme ça, où la vie est habillée de blanc,
        si belle que l’on voudrait que s’arrêtent les montres.
   IL Y A DES JOIES, comme ça, qui ne sont pas faites pour durer.
Elles viennent juste brûler notre cœur et laisser nos yeux deviner,
   comme derrière un voile, les bonheurs que tu nous prépares,
               Seigneur, quand l’éternité sera à nous.»
     (Eric Julien, Signes d’aujourd’hui, no 129, janvier 1997, p. 41)


Comme le souligne Élizabeth Kübler-Ross :
«  Il n’y a pas d’erreur, pas de coïncidences. Tous les événements sont DES BÉNÉDICTIONS qui nous sont données pour que nous apprenions. »


ÇA PÉTILLE EN MOI CE MATIN… !!!

« Ce matin, je me suis réveillé TOUT ENSOLEILLÉ DE BONHEUR. Ça m’arrive des jours, je sais pas pourquoi, j’ai tellement de CIEL BLEU À L’INTÉRIEUR DE MOI que j’ai l’impression d’avoir mangé de l’infini. ÇA TE FAIT MOUSSER LE CŒUR, ça te monte à la tête, et TU TE SENS PÉTILLER. C’est comme si tu avais bu un peu trop de champagne. Tu titubes d’allégresse. C’est GRISANT, SUAVE ET EXQUIS Tu sais comme les Grecs ont baptisé ce pétillement de l’être : ENTHOUSIASME.  Paraît-il, cela veut dire : exaltation produite par l’inspiration divine. C’est LE DIEU INTÉRIEUR. »
(François Garagnon, «JADE et les sacrés mystères de la vie»)


 FAUT-IL VOIR SES AMIS SOUVENT?
La NOBLESSE d’une RELATION dépend de sa QUALITÉ. Il n’est pas utile de VOIR SES AMIS très souvent. L’important est de VRAIMENT COMMUNIQUER lorsque nous les voyons. Mais cela, seules LES PERSONNES PROFONDES en sont capables. (Dominique Loreau, L’infiniment peu, inédit).


 LE BONHEUR C’EST … 

 

de savoir s’émerveiller peu importe son âge

 

de rire de bon cœur en agréable compagnie

 

de savoir dire « je t’aime »

 

de se panifier des moments de tendresse

 

de savoir relever des défis, même si cela me fait peur

 

d’avoir assez de grandeur d’âme pour pardonner

 

de profiter de ses moments de solitude pour enfin faire des choses pour soi seulement

 

de regarder un bon film et de laisser libre cours à ses sentiments

 

de regarder ce que j’ai accompli et non ce qu’il me reste à faire

 

d’être maître de soi et non des autres

 

de posséder l’humour nécessaire pour surmonter les difficultés de la vie

     de reconnaître que le négatif existe, mais de décider de ne pas lui ouvrir


 ATTENTION! TROP SE DONNER…
Amour, amitié… TROP SE DONNER revient à PERDRE SA PROPRE PLÉNITUDE. Mais rien n’empêche de dispenser, à doses homéopathiques, dévouement, gratuité et compassion. Cependant N’ATTENDEZ RIEN EN RETOUR. Pas même un MERCI. Considérez COMME DONNÉ CE QUE VOUS AVEZ PRÊTÉ. Si cela vous est difficile, refrénez votre générosité : nous cherchons souvent à faire plaisir aux autres POUR NOUS FAIRE PLAISIR NOUS-MÊME. (Dominique Loreau)


 

OÙ EST LA VRAIE RICHESSE ?

 

La PAUVRETÉ de celui qui A RENONCÉ est une VÉRITABLE RICHESSE comparée à ceux qui gardent précieusement leurs biens. ON PEUT ÊTRE SANS LE SOU ET BIEN PLUS RICHE QUE LES PLUS RICHES DU MONDE. Cette philosophie a été vécue par les ascètes qui voyageaient de lieu en lieu. Toute joie, tout confort et de bons amis rencontrés sur place, ils en profitaient pour un moment puis les laissaient, afin de ne pas être attachés à jamais. (Hzrat Iniayat Khan, grand maître sufi)


 

LE DÉSIR DE POSSESSION NOUS VOLE UNE PARTIE DE NOTRE CŒUR ET DE NOTRE ÂME
Nous pensons que l’encombrement n’affecte que l’aspect matériel de notre vie. Mais au contraire, il nous vole une partie de notre cœur et efface ce qu’il y a de bon, de doux, de romantique, de décontracté, de naturel en nous. À vouloir trop, on s’éloigne tellement de ce qu’il y a de meilleur en soi. (Dominique Loreau)


 

 QUELLE EST VOTRE «CAPACITÉ NÉGATIVE» ?
Accepter les CONTRADICTIONS DE LA VIE, ne pas SE SENTIR OBLIGÉ DE LES RÉSOUDRE, c’est ce que le grand philosophe Emmanuel Kant appelle la «CAPACITÉ NÉGATIVE» : une capacité à accepter les DOUTES, les MYSTÈRES sans s’irriter et même savoir en éprouver à la fois du plaisir et de la peine. Car c’est tout cela LA RICHESSE DE LA VIE. Vous n’imagineriez jamais la PAIX INTÉRIEURE que vous allez en retirer. (Dominique Loreau)


 

 PRENEZ-VOUS CONSCIENCE DU CADEAU DE LA VIE ?
UN CONFÉRENCIER RACONTA, un jour, comment un couple se vit offrir à son mariage UN ÉTRANGE CADEAU. Le présent était une boîte marquée « Lotion après rasage Yardley ». Ils envoyèrent au donateur un mot de remerciement pour la lotion. Des mois plus tard, ils ouvrirent la boîte pour découvrir, à leur grande confusion, un très joli vase de cristal taillé. Ils avaient en leur possession UN PRÉSENT D’UNE GRANDE VALEUR, mais ils l’ignoraient, car ils ne l’avaient jamais déballé. Combien ainsi ne prennent pas conscience de ce cadeau qu’est la vie?


 

 AVEZ-VOUS DE L’ORDRE INTÉRIEUR ?
«L’absence d’ordre intérieur se manifeste subjectivement à travers une espèce d’angoisse, une peur d’être, un sentiment que la vie n’a pas de sens et que l’existence ne vaut pas la peine d’être vécue. De nos jours, il semble qu’il n’y a rien qui transporte l’humanité, que tout tombe dans le vide. Et beaucoup essaient de combler ce vide en achetant de plus grosses voitures, une maison plus cossue, en cherchant «l’amour», en accumulant des objets de collection ou en sombrant dans la drogue, le jeu ou l’alcool.»  (Dominique Loreau).


 

 LES VIBRATIONS DE VOTRE ÊTRE PEUVENT CHANGER LE MONDE

 

Apprenez à frapper à la porte de votre propre être. Si vous voulez changer le monde autour de vous, vous avez seulement besoin de changer la qualité de votre propre être et de ses vibrations. Au fur et à mesure que ces vibrations changeront, la qualité de ce qui est autour de vous changera aussi. Les circonstances, les situations, les événements et les relations que nous rencontrons dans notre vie sont le reflet de l’état de conscience dans lequel nous sommes. Le monde est un miroir. (Dominique Loreau).

 

Le zen enseigne que ce n’est pas l’intellect qui peut nous donner la réponse, mais le quotidien : cuisiner, faire le ménage, méditer, regarder les choses aller et venir. (Dominique Loreau)


 

 La liberté, c’est avoir le choix d’être, plutôt que celui d’avoir. Apprenez à dire «je passe» et vous serez heureux et comblés.
«La plupart des gens passent continuellement d’une dépendance à une autre. Aujourd’hui, ils dépendent du temps, demain d’une possession, après-demain d’une personne et presque toujours de ce qu’ils sont. Ils ne réalisent pas qu’ils dépendent de ce à quoi ils sont suspendus, traînant sans s’en apercevoir un boulet.» (Dominique Loreau).


 

 «JE DOIS ÊTRE PLUS FORT QUE MO

 

Telle est l’opinion du grand généticien ALBERT JACQUARD : «La morale collective actuelle nous fait croire que l’important c’est de l’emporter sur les autres, de lutter, de gagner. Nous sommes dans une société de compétition mais un gagnant est un fabricant de perdants. Il faut rebâtir une société humaine où le compétition sera éliminée. Je n’ai pas à être plus fort que l’autre, je dois être plus fort que moi… grâce à l’autre.» (ALBERT JACQUARD – 1925 – 2013)


 

 Un ennemi prend plus de place dans notre tête qu’un ami dans notre cœur, pourquoi?

  Le lifting le moins cher: le rire

Si des embûches se dressent sur votre chemin changez de direction, mais non de destination.

   Que chaque jour soit un nouveau départ et pardonnez-vous pour hier.

Si vous cherchez un ami sans faute vous resterez sans ami.

   L’amour est la goutte d’eau qui redonne la force à une fleur flétrie de se relever.

L’oubli et le rire sont mieux que  mémoire et tristesse.

   Le plus important des droits humains est le droit de rêver.

Visez la lune et si vous deviez échouer, vous serez encore parmi les étoiles.

   La vie doit être vécue avec amour et humour, l’amour pour comprendre, et l’humour pour endurer.

Vivre sans amis c’est mourir sans témoins.

   Il y a des yeux qui reçoivent la lumière,

Il y a des qui la donnent.

   Pour retrouver sa jeunesse, il n’y a qu’à recommencer ses folies. La tendresse a ses raisons que le cœur comprend très bien.

   Ne laisse personne venir à vous et  repartir sans être plus heureux.


 

 

LE DÉSIR DE POSSESSION NOUS VOLE UNE PARTIE DE NOTRE CŒUR ET DE NOTRE ÂME
Nous pensons que l’encombrement n’affecte que l’aspect matériel de notre vie. Mais au contraire, il nous vole une partie de notre cœur et efface ce qu’il y a de bon, de doux, de romantique, de décontracté, de naturel en nous. À vouloir trop, on s’éloigne tellement de ce qu’il y a de meilleur en soi. (Dominique Loreau)


 

 Peu m’importe que Dieu n’existe pas ! Dieu donne à l’homme de la divinité.
(Carnets
, Antoine de Saint-Exupéry, éd. Gallimard, coll. Folio, Carnet I, n. 217, 1999, p.106)


 

 MA MAXIME PRÉFÉRÉE :
«Avec peu on peut vivre le présent à l’infini.»


 

POUR VIVRE AU PRÉSENT :
Le BAGAGE que nous portons, les SOUVENIRS que nous accumulons et auxquels nous nous attachons, voilà la cause de NOTRE INCAPACITÉ À SAISIR CE QUE LE PRÉSENT a à nous offrir. Rien d’autre. (Dominique Loreau)


 

 

«Fidèles aux instructions,
nous vivions comme des pèlerins
(avec seulement le sac de toile sur le dos)
et ne faisions pas usage de ces facilités
qui surgissent dans un monde
trompé par l’argent, les chiffres et le temps,
et qui vident la vie de son contenu.»
(Hermann Hesse, Siddhartha)


 

 

Laissez reposer dans la grande paix naturelle
Cet esprit épuisé,
Battu sans relâche par le Karma et les pensées
névrotiques,
Semblables à la fureur implacable des vagues qui
déferlent
Dans l’océan infini du samsara.
            (Poème de Nyoshul Khenpo)


 

[i] Cf.: Le livre tibétain de la vie et de la mort, p. 98.  Le samsara correspond aux vicissitudes de la vie et de la mort, à l’inquiétude suscitée par l’instabilité et la non-durée des choses, à l’agitation de l’égoïsme, à la vanité de l’existence.


 

 

QU’EST-CE QUE L’ÉQUILIBRE ?
C’est supprimer tous les détails encombrants de sa vie, éviter les habitudes artificielles, les conventions, les tensions, refuser tout ce qui dilue notre énergie et éparpille notre pensée, réduisant notre vie à la trivialité et à la médiocrité. C’est aussi SE SUFFIRE À SOI-MÊME sans dépendre de qui ou de quoi que ce soit, tout en sachant que L’ON PEUT VIVRE AVEC GRÂCE sans rien attendre en retour. (Dominique Loreau)


 

 QU’EST-CE QUE LE VRAI LUXE ?
«Le voleur à tout emporté sauf la lune qui était à ma fenêtre.» (Haïku, Ryôkan, ermite et poète ancien).
Le VRAI LUXE consiste à avoir les choses dont on a vraiment besoin, que l’on adore, avec lesquelles rien n’interfère, et que rien ne dévalorise. (Dominique Loreau)


 

 

OÙ EST LA VRAIE RICHESSE ?
La PAUVRETÉ de celui qui A RENONCÉ est une VÉRITABLE RICHESSE comparée à ceux qui gardent précieusement leurs biens. ON PEUT ÊTRE SANS LE SOU ET BIEN PLUS RICHE QUE LES PLUS RICHES DU MONDE. Cette philosophie a été vécue par les ascètes qui voyageaient de lieu en lieu. Toute joie, tout confort et de bons amis rencontrés sur place, ils en profitaient pour un moment puis les laissaient, afin de ne pas être attachés à jamais. (Hzrat Iniayat Khan, grand maître sufi)


 

 COMMENT ARRÊTER DE VIEILLIR ?
«Ne t’occupe pas de tes années et elles ne s’occuperont pas de toi !» (Vieil adage)


 

LA SOUFFRANCE VIENT DE LA POSSESSION
Un proverbe zen dit que ceux qui NE POSSÈDENT RIEN n’ont PAS DE SOUFFRANCES. Autrement dit, la souffrance vient de la possession.


 

  QUEL DÉTACHEMENT ! ÊTES-VOUS RENDUS LÀ ?
«Rien qui m’appartient sinon la paix du cœur et la fraîcheur de l’air.» (Kobayashi Issa, haïku)


 

BONHEUR OU PAIX ?
Le BONHEUR dépend la plupart du temps de CHOSES EXTÉRIEURES. La PAIX, elle, est un état qui s’acquiert. Même si tout s’écroule autour de soi, LA PAIX PEUT ÊTRE RESSENTIE AU CŒUR DE SON ÊTRE, à la différence du bonheur. (Dominique Loreau)


 

 

COMMENT TROUVER LA PAIX ? En pratiquant le «LÂCHER-PRISE», en entrant dans un état de NON-RÉSISTANCE, en CESSANT DE DÉSIRER, de s’accrocher aux choses, aux mots, aux gens, à l’idée d’être «soi» (idée qui nous limite), à l’idée même du bonheur. Le zen recommande de reconnaître d’abord L’INCONSTANCE DE TOUTE CHOSE, puis de n’y opposer AUCUNE RÉSISTANCE afin de ne plus dépendre de ce qui est bon ou mauvais. (Dominique Loreau)

 

QU’EST-CE QUE LA LIBERTÉ ?
La LIBERTÉ, c’est avoir LE CHOIX D’ÊTRE, plutôt que d’accumuler. Apprenez à dire «JE PASSE». Vous éprouverez un soulagement extrême. (Le grand Maharadjah)

 

ÉLOGE DE L’ÉCHEC
  « La vie pour chaque homme est une défaite acceptée.» (Marguerite Yourcenar)

 


humour pensées

 

«TOUTE L’INTELLIGENCE DU MONDE est impuissante contre une idiotie à la mode.» (Anonyme)

* * *

 

Comme le souligne Élizabeth Kübler-Ross : «  Il n’y a pas d’erreur, pas de coïncidences. Tous les événements sont DES BÉNÉDICTIONS qui nous sont données pour que nous apprenions. »

* * *

 

POUR SE SENTIR VIVANT ET BIEN RÉEL, il faut SE LAISSER TOUCHER tous les jours par quelque chose ou par quelqu’un.

* * *

 

«J’ai besoin du BONHEUR DE TOUS pour ÊTRE HEUREUX.) (André Gide)

* * *

 

QUE VAUT LA VIE ? Dans un ouvrage célèbre, Dostoïevski met en scène un personnage, Ivan Karamazov, dont l’existence est LOURDEMENT HYPOTHÉQUÉE PAR LE NON-SENS DE SA VIE. Mal dans sa peau, mal dans son existence, il cherche, il se tourmente… Aliocha lui dit alors: «AIME LA VIE: il suffit que tu aimes la vie. Ensuite, tu en chercheras le sens».

* * *

 

«Le commencement de toutes les sciences, avons-nous dit, c’est l’étonnement de ce que les choses sont ce qu’elles sont. » (Aristote)

* * *

 

«Aujourd’hui, ton corps est plus vrai que ton âme; demain, ton âme sera plus vraie que ton corps.» (Gustave Thibon, L’illusion)

* * *

 

« Les philosophes se bornent à interpréter le monde alors qu’il s’agit de le transformer. » (Marx)

* * *

 

«Qu’est-ce qu’un athée? C’est un chrétien qui se repose» (Attribué à Gilles Vigneau).

* * *

 

«Dieu, je sais que nous sommes ton peuple élu, mais ne pourrais-tu pas choisir quelqu’un d’autre pour changer un peu?» (Dory Rotnemer-Ouaknin, La nouvelle Bible de l’humour juif, du Rocher, 1999).

* * *

 

«Il y a deux tragédies dans la vie : l’une est de ne pas satisfaire son désir et l’autre est de le satisfaire» (Oscar Wilde)

* * *

 

«Celui qui veut faire quelque chose pour le monde doit veiller à ne pas se laisser prendre par lui.» (Goethe)

* * *

 

Tolstoï disait : «Il est plus facile d’écrire dix volumes de philosophie que de mettre en pratique un seul précepte.»

* * *

 

«Les personnes riches ont des angoisses, les personnes pauvres sont des inquiétudes.»

* * *

 

«J’ai besoin du bonheur de tous pour être heureux.» (A. Gide)

* * *

 

« Le temps est lent pour ceux qui attendent, très rapide pour ceux qui ont peur, très long pour ceux qui se lamentent, très court pour ceux qui festoient. Mais, pour ceux qui aiment, le temps est éternité. » (William Shakespeare)

* * *

 

« Ne cours pas trop, les meilleures choses arrivent lorsque tu les attends le moins.» (Gabriel Garcia Marquez).

* * *

 

«L’homme n’est jamais moins seul que lorsqu’il est seul» (Cicéron)

* * *

 

« Je peux résister à tout, sauf à la tentation » (Oscar Wilde)

* * *

 

Une photographie n’arrête pas l’oiseau qui vole (Tiré du livre Nature humaine de Jocelyn Pînet).

* * *

 

« Le boxeur ne perd pas son combat lorsqu’il tombe, mais lorsqu’il ne se relève pas. »

* * *

 

(Simon St-Hilaire, formateur et conférencier).

* * *

 

« L’affirmation joyeuse de l’existence » (Nietzsche)

* * *

 

«Prévoir que dans la vie, il y a des périodes différentes qui sont à l’image de nos quatre saisons.» (Félix Leclerc)

* * *

 

C’est dangereux le succès. On commence à se copier soi-même et se copier soi-même est plus dangereux que de copier les autres… c’est stérile. (Pablo Picasso).

* * *

 

« Celui qui maîtrise son esprit vaut mieux que celui qui prend des villes » (Proverbes, 16,32)

* * *

 

« Si tu tombes sept fois relève-toi huit fois. »

* * *

 

« Le feu fait tellement partie de notre histoire que nous l’avons intégré à nos expressions courantes. Ne dit-on pas de quelqu’un qu’il a la flamme pour quelque chose, ou encore qu’il a le feu sacré?

* * *

 

Ces personnes sont souvent celles qui font progresser les choses; comme le feu, elles propagent leur enthousiasme d’un endroit à l’autre, allumant de nouveaux foyers chez les autres personnes.

* * *

 

En les regardant agir, on a souvent le sentiment que tant et aussi longtemps que tous ne brûleront pas de la même passion qu’elles, rien ne les arrêtera.

* * *

 

Telle est en effet la nature des gens passionnés; ils veulent transmettre leur flamme. Une chandelle qui en allume un autre double son intensité! »

* * *

 

« L’âge ne compte pas, à moins d’être un fromage. » Billie Burke

* * *

 

– «Nous naissons tous fous, quelques-uns le demeurent.»  (Samuel Beckett, en attendant Godot)

* * *

 

– «L’homme a besoin de ce qu’il y a de pire en lui s’il veut parvenir à ce qu’il y a de meilleur.» (Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra)

* * *

 

– «Il n’y a pas de pire solitude que celle que l’on éprouve quand on est deux.»

* * *

 

– «La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.» (Jacques Prévert)

* * *

 

– «Un adulte? Un enfant gonflé d’âge.» (Simone de Beauvoir)

* * *

 

– «Seules les vérités éternelles sont capables de remplir le cœur.» (Saint Vincent de Paule)

* * *

 

– «L’esprit humain souffre d’une carence intellectuelle fondamentale : – pour qu’il comprenne la valeur d’une chose, il faut le priver de cette chose.» (Amélie Nothromb, écrivain belge)

* * *

 

– «Ce n’est pas parce que je rêve à Dieu qu’il est; c’est parce qu’il est que je rêve à lui.» (Auguste Valensin)

* * *

 

– La reconnaissance est la mémoire du cœur.- Massieu.

* * *

 

– Les gens ne devraient jamais se marier, avant de l’avoir déjà été.

* * *

 

– Le moi est haïssable.- Pascal.

* * *

 

– Les qualités de l’esprit font des jaloux, celles du coeur ne font que des amis. –Mme de Genlis.

* * *

 

– L’homme le plus simple qui a de la passion, persuade mieux que le plus éloquent qui n’en a point. – La Rochefoucault.

* * *

 

– A la plupart de nos actes il est trois sortes de motifs : un qu’on donne aux autres, un qu’on se donne, et le vrai. – Abbé Vignot.

* * *

 

– Pour blesser un homme le plus douloureusement, visez Son orgueil; s’il s’agit d’une femme, frappez au cœur. –Lewis wallace.

* * *

 

– Si haut que l’on regarde au firmament des grands noms, le malheur s’attache à eux comme un satellite prédestiné. –Lacordaire.

* * *

 

– Le mal n’a pas d’autre raison dans le monde que de faire éclater cet art merveilleux, avec lequel la divine sagesse arrive à la transformer en bien. Si le mal n’existait pas, un des plus beaux côtés de la sagesse divine serait toujours demeuré inconnu pour nous. O FELIX CULPA! Ô heureuse faute, pouvons-nous dire avec l’Église. – P. Pègues

* * *

 

– Il faut entretenir la vigueur du corps pour entretenir celle de l’esprit. (Vauvenargues)

* * *

 

– «Le dynamisme et la force d’une personnalité dépendent de sa richesse et de son dialogue interne.» Tony Anatrella, psychanalyste

* * *

 

– La vie n’est pas une énigme, qu’il faudrait résoudre. Ni une course, qu’il faudrait gagner. Elle est une aventure, un risque, un effort – qui vaut la peine, si nous l’aimons. (André Comte-Sponville).

* * *

 

– Yvan Illich a dit que la société industrielle est devenue une machine folle qui prive les individus de leur liberté et de leur créativité.

* * *

 

– «Une société conviviale est une société qui donne à l’homme la possibilité d’exercer l’action la plus autonome et la plus créative […] La productivité se conjugue en termes d’avoir, la convivialité en termes d’êtres.» (Yvan Illich, La Convivialité).

* * *

 

– «Il y a deux drames dans la vie, disait Oscar Wilde, celui de ne pas obtenir ce que l’on désire, et celui de l’obtenir.»

* * *

 

– On n’apprend pas d’un prof qu’on n’aime pas.

* * *

 

– «Prophéties autoréalisatrices» (Hegel).

* * *

 

– Notre cerveau mémorise mieux les émotions négatives que les positives.

* * *

 

– Une manière d’expérimenter la grâce hors du champ sacré.

* * *

 

– Avancer vers la mort n’est pas qu’un échec.

* * *

 

– «Il faut savoir attacher un prix à l’inutile, il faut vouloir rêver. L’homme seul est peut-être capable d’un effort de ce genre.» (Henri Bergson, Matière et mémoire.)

* * *

 

– l’idée la plus décisive, à mes yeux, de toute l’histoire de la philosophie? C’est peut-être celle-ci, qu’on trouve chez Spinoza et que je résume : «Ce n’est pas parce que nous jugeons qu’une chose est bonne que nous la désirons; c’est inversement parce que nous la désirons que nous la jugeons bonne.» (André Comte-Sponville) – on ne désire pas ce qu’on veut; on veut ce qu’on désire.

* * *

 

– Je ne pense jamais à mon âge, je pense à la vie.

* * *

 

On assiste présentement à une dérive : LA COMMERCIALISATION DE L’ÂME. Jacques Lacan se demandait un jour : «Comment ne pas glisser à devenir des managers des âmes…?». Ce qui m’a inspiré la réflexion suivante : au lieu de chercher à introduire l’entreprise dans l’âme humaine, pourquoi ne pas chercher introduire l’âme humaine dans l’entreprise?

* * *

 

– […] il pensait que Don Quichotte, qu’il aimait bien, était plus réaliste qu’on ne le croit!

* * *

 

– Qui ne connaît cette boutade : «Moi, j’aime l’humanité entière; c’est mon prochain que je ne puis endurer.»

* * *

 

– «La vie, c’est comme une bicyclette, disait Albert Einstein. Il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre.»

* * *

 

– «Les plus belles vérités du monde ne servent de rien tant que leur teneur n’est pas devenue pour chacun une expérience intérieure originale.» (C.G. Jung, Problèmes de l’âme moderne. Traduction de Yves Le Lay, Éditions Buchet-Chastel, 2e édition, 1961).

* * *

 

– «Il ne faut pas vouloir que ce qui arrive n’arrive pas, mais il faut vouloir que ce qui arrive comme il arrive.» (Épictète)

* * *

 

– «Tant qu’il nous échappe, l’objet de nos désirs nous semble supérieur à tout le reste; est-il à nous, que nous désirons autre chose, et la même soif de la vie nous tient toujours en haleine.» (Lucrèce)

* * *

 

– «La vie ce n’est pas quelque chose qu’on a, c’est quelque chose qui passe.» (Simone de Beauvoir)

* * *

 

–  «Un jour, lorsque nous aurons dompté les vents, les océans, les marées et la gravité, nous devrons exploiter l’énergie de l’amour. Alors, pour la seconde fois dans l’histoire du monde, l’Homme aura découvert le feu.» (Teilhard de Chardin)

* * *

Laisser un commentaire