Hymne à ma ville

Un jour,   sur  les bords  de  la rivière Saguenay
Pays de neige, de lacs, de montagnes, de marées,
Tu jaillis  tel  un  Fjord  du  courant de l’histoire,
Faisant d’un Royaume une ville aux mille espoirs.

La Baie,   la fabuleuse,  berceau  des  origines,
Chicoutimi,   la reine,  chef-lieu   de  la mairie,
Jonquière, l’industrieuse, forgée dans ses usines,
Laterrière,  l’artisane,  son moulin,  sa prairie.

Lac   Kénogami ,   terre-mère   de   villégiature,
Shipshaw, force  hydroélectrique  de  la  nature,
Canton Tremblay, mémoire vive de son  épopée.

Gens d’honneur, de foi, d’action et de causerie,
Unis dans le destin, dans l’épreuve et les défis,
Ainsi  rayonne  l’âme   de   la  nouvelle  cité,
Magnifiquement appelée Ville de Saguenay.

                                                 Jean-Paul Simard


* Poème de forme libre imitant le sonnet.

* Causerie : terme du terroir signifiant causer, parler familièrement.

* Saguenay : mot de la langue montagnaise signifiant «là où l’eau sort».

 

Laisser un commentaire